Producteurs de laine Alpaga

Bernadette et Antoine Segretain

Le couple Segretain, soit Antoine le parisien et Bernadette la belle Arlésienne, a quant à lui démarré son exploitation, basée sur la brebis viande et la brebis laitière, à Savournon, prés de Serres. Venant en estive à Montclus, au lieu dit du Petit-Terrus, un hameau aux maisons et bergeries abandonnées, ils décident en 1982 de s’installer dans une de ces ruines posées sur ce mamelon de vagues herbeuses. Devenus propriétaires, ils se sont vite vus confrontés à certaines difficultés pécuniaires et « se sont mis à cogiter », comme l’avoue paisiblement Antoine.
Ayant hébergé un temps Bernard Lanteaume, leur ami de toujours, et son étonnant troupeau, ils ont aussi eu envie de diversifier leur élevage. Mais quoi faire ? « Nous avons eu une foule d’idées, depuis les écrevisses jusqu’à élever des yacks pour leur lait… mais, après analyse et réflexion, toutes se sont révélées impossibles, demandant des compétences spécifiques que nous n’avions pas ».
La bonne idée est apparue brusquement avec Vincent, le frère d’Antoine, lui aussi agriculteur : « Pourquoi ne pas élever des Alpagas ? Et ainsi rejoindre cette filière du poil qui commence sérieusement à prendre forme et ampleur. »
Vincent est donc parti en Amérique du Sud, s’est baladé à la rencontre des bergers sur les hauts plateaux et a même fréquenté l’université de Lima, au Pérou. Résultat, en octobre 1994, Antoine et son frère ont ramené du Chili un troupeau de camélidés pour le moins étonnant qui de plus s’est parfaitement acclimaté aux Hautes-Alpes.

Enregistrer

Enregistrer