Producteurs de laine Alpaga

Bernadette et Antoine Segretain

Il était une fois …ainsi commencent les belles histoires… il y a plus de 30 ans…est-ce assez ancien pour devenir une légende ?…dans un coin presque oublié d’une montagne bien aride… revoilà la réalité… un hameau aux maisons et bergeries abandonnées semblait sortir d’un vieux rêve : les sonnailles d’un troupeau de brebis chantaient à nouveau au milieu des ruines posées sur ce petit plateau balayé par le vent. C’était en 1980, Antoine et Bernadette s’installaient avec leur troupeau à Petit Terrus sur la commune de Montclus dans les Hautes Alpes. Depuis, leurs brebis produisent toujours de beaux et bons agneaux ; elles ont partagé l’espace quelques années avec des brebis laitières…La cave de la maison garde de cette époque l’odeur des bons fromages…et ont vu arriver de drôles de compagnons de pâturage en 1994. Long cou, hauts sur pattes, oreilles toujours en alerte, les premiers alpagas, importés du Chili, venaient, avec leurs toisons prometteuses, compléter la production agricole de nos héros ordinaires.

A Petit Terrus, la tonte des alpagas a lieu en mai. Les belles toisons sont méticuleusement triées par couleur (blanc, beige, marron, gris, noir) en 3 qualités de finesse et pureté (les gros poils présents dans certaines parties de la toison sont indésirables). Une organisation associative commence alors : les éleveurs d’alpagas français regroupent les toisons de leurs animaux et les confient à une entreprise italienne de la région de Biella « fratelli Piacenza » pour les premières étapes de la transformation. Lavage, cardage ou peignage, filage, tissage ou mise en pelotes. Chaque éleveur retrouve enfin sa production sous forme de fil ou de tissus et entreprend les phases finales : tricotage, couture etc.

Pour la vente, Antoine et Bernadette participent depuis l’origine à l’aventure de « Créations du Bochaine » où leurs fils et confections sont disponibles tout au long de l’année.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer