Transformation des fibres

Mohair, Angora, Alpaga, Cachemire, laine de Mérinos

La production de toutes ces fibres nobles en pelotes et en écheveaux, en vêtements: pulls, étoles, écharpes, gants, chaussettes ou encore tissus d’ameublement: couvertures, plaids … demande un travail rigoureux et délicat, demandant à chaque intervenant une indéniable compétence professionnelle doublée d’un souci de la précision.

C’est pour cela que les éleveurs des CREATIONS DU BOCHAINE confient leur production à des professionnels, avec lesquels ils définissent, suivent, et contrôlent la transformation des toisons de leurs animaux en produits finis de très haute qualité.

L’élevage

Plusieurs paramètres entrent en jeu, à commencer par l’élevage, qui impose aux éleveurs une connaissance et un savoir-faire particulier concernant principalement la sélection génétique, pour obtenir des toisons de qualité optimum le but étant d’arriver à fabriquer un fil parfait.

La tonte

La tonte est la première opération dans la chaîne de transformation, c’est une étape primordiale.
Le tondeur assoit délicatement l’animal à tondre entre ses jambes, puis avec une tondeuse électrique, il doit le « déshabiller » rapidement en respectant la toison.

 

 

 

 

 

 

 

Pour le lapin angora la toison est récoltée aux périodes de mues naturelles par un peignage délicat.

 

 

 

Le tri

Selon les espèces, l’éleveur effectuera un premier tri en fonction de la finesse des toisons.
Pour les éleveurs des Créations du Bochaine, la finesse des fibres est la principale qualité recherchée dans les toisons. Cette finesse permet d’obtenir des produits finis d’une grande douceur si appréciée par la clientèle.

 

 

 

Le lavage

Selon les espèces, l’éleveur effectuera un premier tri en fonction de la finesse des toisons.
Pour les éleveurs des Créations du Bochaine, la finesse des fibres est la principale qualité recherchée dans les toisons. Cette finesse permet d’obtenir des produits finis d’une grande douceur si appréciée par la clientèle.

Le cardage

Le cardage et le peignage, ces opérations ont pour but de réaliser une certaine parallélisation des fibres et de faire disparaître les nœuds et imperfection par la fabrication d’un ruban d’une régularité parfaite.. Le peignage est un cardage affiné pour les fibres longues tel que le mohair et l’alpaga.

 

 

 

La filature

La filature est l’étape la plus complexe du processus d’élaboration d’un fil.
La première opération est le filage qui consiste à faire subir au ruban un étirage et une torsion variable suivant la destination du fil.

 

 

 

Un fil peut être :

  • de « chaîne », destiné à apporter de la solidité dans un tissage.
  • de « trame », en complément du fil de chaîne, il permet d’apporter la variété qualitative.
  • de bonneterie, destinés à la fabrication d’articles tricotés. Ces fils sont généralement moins tordus que les précédents, dans le but d’obtenir la douceur, la souplesse et le gonflant exigé

 

La teinture

Selon les tendances de la mode, les éleveurs, en concertation avec des stylistes, et leur teinturier choisissent les nouvelles couleurs de leurs gammes de fils et de tissages.

 

 

Le tissage

Les tissages des Créations du Bochaine sont réalisés en grande partie sur des métiers mécaniques, mais aussi par des artisans, sur des métiers manuels.

 

 

 

La confection

Cette ultime étape est aussi importante que toutes celles qui l’on précédée. Elle permettra de mettre en valeur toutes les qualités d’une laine naturelle produite par des éleveurs et travaillée par des artisans du textile qui auront su aboutir à des tissages ou des fils de haute qualité.
C’est la mission confiée par les éleveurs à une couturière styliste et à des tricoteuses qui créent et tricotent des modèles uniques, à la main ou à la machine avec un montage et une finition obligatoirement à la main.

L’entretien

Matière naturelle ne signifie pas matière fragile
Vous n’aurez aucun problème, pourvu que vous respectiez quelques règles élémentaires :

  • Il est recommandé de laver à froid (20° à 30°) à la main .
  • Il ne faut pas utiliser de produits de lavage à base de chlore, l’idéal est un shampoing doux.
  • Le rinçage doit être effectué à la même température.
  • L’essorage se fera à la main, sans tordre.
  • Le séchage se fera à plat et à l’ombre avant de restituer à la matière toutes ses qualités de souplesse, de légèreté et de confort.

Pour le Mohair: Le brossage est nécéssaire, il libère les poils et donne toute sa valeur à la fibre. Il doit être effectué sur le vêtement humide.
Pour l’angora: Aucun brossage, secouez simplement votre pull après séchage, il reprendra tout son gonflant.
Pour les couvertures: Elles seront nettoyées à sec.

 

L’expérience de ces professionnelles permet aux Créations du Bochaine de proposer à ses clients de réaliser pour eux, des modèles sur mesure, selon leurs désirs.

 

Matière naturelle ne signifie pas matière fragile
 
Vous n’aurez aucun problème,
pourvu que vous respectiez quelques règles élémentaires :

Il est recommandé de laver à froid (20° à 30°) à la main 
Il ne faut pas utiliser de produits de lavage à base de chlore, l’idéal est un shampoing doux 
Le rinçage doit être effectué à la même température 
L’essorage se fera à la main, sans tordre 
Le séchage se fera à plat et à l’ombre avant de restituer à la matière toutes ses qualités de souplesse, de légèreté et de confort

Pour le Mohair: Le brossage est nécéssaire, il libère les poils et donne toute sa valeur à la fibre. Il doit être effectué sur le vêtement humide.

Pour l’angora: Aucun brossage, secouez simplement votre pull après séchage, il reprendra tout son gonflant.

Pour les couvertures: Elles seront nettoyées à sec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *